école de Dressage de Michel et Catherine Henriquet

Né en 1827 de parents pionniers dans l'Ohio, John-Salomon Rarey affirmait dès son enfance qu'il parlait avec les chevaux ! à 12 ans, l'enfant s'enferme une demi-heure avec une jument qui vient de casser une jambe à son père, la calme et la monte. De toutes parts, fermiers et éleveurs lui envoient leurs chevaux les plus intraitables, il se barricade avec eux et en ressort une heure après sur le fauve mis aux ordres. à 19 ans, il observe pendant des mois des mustangs sauvages puis déclare qu'il est prêt à affronter n'importe quelle brute déchaînée ! La presse et 5 000 personnes veulent assister au massacre ! En habit du dimanche, John, souriant, pénètre sous les huées dans l'écurie où cinq terreurs l'attendent. Rarey s'enferme durant cinq heures, et. . . silence. "Il est mort", déclare le propriétaire ! Mais Rarey sort d'un pas tranquille et salue la foule en délire. Ce fut le début de sa célébrité. Les éleveurs anglais l'invitèrent, et lord Dorchester lui proposa de monter Cruiser, le pur-sang le plus vicieux jamais vu. Rarey pénétra dans le box, lui parla pendant trois heures, le faisant mettre à genoux dès qu'il s'agitait, avant de le monter sans problème. Le 22 avril 1858, il parcourut les rues de Londres sur Cruiser, ovationné par la foule. La reine Victoria le convie à Windsor où on lui amena un étalon inapprochable. Une demi-heure après, l'étalon était couché, Rarey entre ses jambes. Il se leva et lui fit faire une génuflexion devant la souveraine.

Rarey poursuivit sa tournée à Paris avec succès où il publia sa méthode1. Rien de mystérieux : se faire accepter dans une sage progression qui va de l'apprivoisement au contact physique. Les caresses aux craintifs, la chambrière dans les jambes des agressifs, la longe et le faire coucher dès qu'il se défend. Le témoignage du général Mennessier de la Lance, écuyer de talent et érudit, nous est précieux : "Je l'ai vu opérer. Il montrait toujours une fermeté absolue, un calme irréprochable sans aucune violence. Il avait beaucoup de patience et une parfaite connaissance du caractère du cheval." Le nom de Rarey s'ajoute à la cohorte des hommes de cheval les plus talentueux du monde dont les dons particuliers ont ébahi les témoins de leur temps.

1 "L'art de dompter les chevaux" de John Rarey publié en 1858.