école de Dressage de Michel et Catherine Henriquet

Livres

Les Maîtres Français de l'Art équestre Belin 2010

J'ai souhaité communiquer le fruit de cinquante ans de recherches et de réflexions objectives sur les principaux textes qui forment aujourd'hui un corps de doctrine commun aux honnêtes cavaliers du monde.

Il existe quelques biographies des écuyers qui firent l'équitation française. Elles ont été rédigées par des chroniqueurs dont les sources sont, dans la plupart des cas, historiquement fondées. On ne saurait en dire autant sur le plan de leur pratique et de leur expertise équestre, cela les a amené à des appréciations souvent erronées et contradictoires sur les oeuvres qui constituent l'essentiel de l'Equitation Classique.

La confrontation de ces opinions à la réalité des textes laisse à penser que leur lecture en fut superficielle, voir même esquivée. Cela donne un ensemble d'avis communs, parce que repris par les uns sur les autres, qui forment une vulgate truffée d'erreurs qui, hélas, a pris place dans l'inconscient collectif équestre.

Ce retour aux textes oblige à reconsidérer nombre de valeurs admises, les auteurs comme les textes. Cela ne va pas sans de sérieuses surprises dont voici quelques exemples.

Le brillant Pluvinel « Fondateur de l'équitation Française » est effacé par le talentueux La Broue qui reprend le titre, renvoyant Pluvinel, ses piliers et ses exercices en place, au rang d'écuyer en chambre. L'incohérence dans la progression technique de l'ouvrage - par ailleurs excellent - de Newcastle et sa remise en ordre logique par Bourgelat dans son très incompris « Nouveau Newcastle » est une révélation.

L'énorme surévaluation de D'Auvergne abusivement baptisé « Père de l'équitation Militaire » au détriment du Lieutenant Général Drummond de Melfort, vrai réformateur de la cavalerie et de l'équitation militaire française. La découverte de critiques constructives et mesurées de l'idole de beaucoup d'entre nous : La Guérinière par Dupaty de Clam, cependant élève du neveu par alliance de La Guérinière, est presque un scoop. Les perturbations évidentes amenées à l'équitation française par l'introduction du « méchanisme » dans la technique équestre n'ont jamais été évoquées. L'invraisemblable dissimulation de l'épaule en dedans par Baucher n'a jamais été signalée.

L'équitation étant encore, aux siècles qui nous intéressent, étroitement liée à l'histoire de la nation, je l'ai resituée brièvement dans les décors d'époque.

Ce voyage de reconnaissance en ces terres mal connues a été extrêmement gratifiant par la confirmation qu'il m'a apportée de ce que je pressentais et n'osais imaginer.

Les limites imposées à un ouvrage de cet ordre m'ont obligé à réduire les extraits et les citations révélatrices, mais ils sont suffisant je crois, pour attiser les curiosités et attirer les lecteurs vers les oeuvres intégrales. Ils se demanderont aussi comment a pu se créer cette tradition historique biaisée dont nous aurions pu rester dupe.

Agacé par les contradictions et la langue de bois de l’enseignement contemporain, Michel Henriquet a voulu une écriture claire et un parler vrai.

Comportement et Dressage Belin 2010

J'ai écrit Gymnase et Dressage en 1989 d'après les notes prises régulièrement lors des stages avec Nuno Oliveira chez lui ou chez moi, Ces rencontres s'étalèrent tous les deux ou trois mois pendant les vingt-sept années précédentes.

Sans prétendre représenter sa méthode ou sa pratique, j'ai toujours tenté de respecter son éthique et l'application de ses principes essentiels.

à la relecture, vingt ans après la disparition du Maître [1989), si je n'ai rien trouvé à modifier, j'ai pensé qu'un certain nombre d'expériences acquises depuis méritaient d'être retenues et que, parmi elles, l'enrichissement apporté par l'observation et l'utilisation du comportement naturel des chevaux n'était pas le moindre,.

Pour Comportement et Dressage, j'ai suivi la progression logique d'une instruc­tion classique, sans répéter les processus d'exécution des exercices et des airs qui sont déjà développés dans Gymnase et Dressage.

j'ai particulièrement insisté sur les points dont la valeur n'a cessé de s'accroître à mes yeux depuis la publication du premier ouvrage jusqu'à celui-ci, avec la vingtaine de chevaux travaillés depuis dont six aboutirent au Grand Prix.

Le lusitanien Vendaval six ans, les allemands Laissez Faire et Paradies Zauber huit ans, débutent leur quatrième année de dressage, Le premier a remporté les épreuves classiques des six ans, Laissez Faire a été classé dans tous les niveaux du petit tour et Paradies second et deux fois premier dans le Saint Georges.

Ces trois chevaux sont l'objet d'un film en sept épisodes "Du débourrage au Grand Prix", Le premier a été tourné en mars 2006, le dernier le sera courant 2010.

Premières critiques relevées :
"Je viens de le finir, j'ai adoré."
"Un livre qui a un défaut : ne pas avoir été écrit plus tôt."
"Offert par le papa Noël...Premier survol passionant !!!"

Vous trouverez cet ouvrage en vente dans la boutique du site.


"à la recherche de l'équitation" Crépin Leblond. 1968

Essai en forme de confrontation entre écoles, suivi d'un journal de dressage.

"L'équitation, un art, une passion" Seuil. 1972

Un traité complet découpé suivant l'ordre des mots. 160 photos


"Les maîtres de l'équitation classique" Bibliothèque des Arts. 1974.

( Ouvrage épuisé )

Les morceaux choisis les plus marquants de la littérature équestre du XVIIIe siècle.

"Le travail à pied" 1987. Belin

Peut-on dresser un cheval sans le travail à pied ? Oui.

Peut-on dresser tous les chevaux sans le travail à pied ? Non.

"Le débourrage du cheval" 1986. Belin "

Si j'ai pu faire comprendre ce qu'un peu de savoir, de psychologie et d'amitié, peut inspirer de confiance à ce merveilleux partenaire, l'objectif est atteint."

Conclusion de Michel Henriquet

"L'Art équestre" Encyclopedia Universalis. 1968

Une étude exhaustive de l'Art Equestre, dans l'enchaînement des connaissances humaines.

"Gymnase et dressage" Maloine 1991

" La méthode et la philosophie équestre que j'aurais aimé avoir il y a 50 ans." M.H.

"30 ans de notes et correspondances avec Maître Nuno Oliveira." Belin 1999

Où le maître exprime très ouvertement sa pensée équestre dans les domaines les plus controversés.

"La Sagesse de L'Ecuyer." Oeil Neuf 2006

La petite histoire d’une double vie consacrée en parts égales à un métier et à une étude passionnelle.
Le tout entre bêtes et gens…

Cassettes / DVD

"De l'Apprentissage au Grand Prix"

« Saisi par la caméra experte du réalisateur Laurent Desprez, le cinéaste des chevaux, un document unique où l’on suit sur cinq ans le dressage trois chevaux jusqu’au plus haut niveau. Un lusitaniens et deux allemands, des premières lignes droites et courbes jusqu’aux arcanes du Grand Prix et la première place au Championnat de France pro 1 »
Michel Henriquet

"Haute école et légèreté"

La légèreté est la marque essentielle de l'art équestre et le témoin de la complexité confiante qui unit l'homme et son partenaire. Expliquer et démontrer l'évolution du cheval dans un état permanent de décontraction, de ses premiers pas au côté et sous le cavalier jusqu'au Grand Prix de dressage, tel est l'objectif.

"Gymnase et Dressage" le DVD

"Après plus d'un demi-siècle d'étude et de réflexion, mon ambition, et peut-être mon illusion, est de rendre le plus abordable et le plus clair possible un ensemble de concepts et de moyens dont la valeur tient davantage à la finesse avec laquelle ils sont appliqués qu'à leur technique elle-même."

Ce DVD est disponible sur le site Cavalcade que vous pouvez atteindre en cliquant su le lien suivant : http://www.luraschi.com/

Mais aussi :

  • Participation aux "écuries Royales" 1998
  • "Encyclopédie du Cheval" 2001
  • "Peuples cavaliers" éditions du Chêne 2001
  • étude en préface du "Manège Royal" de Pluvinel Bibliothèque de l'Image 2002
  • Chargé de la critique des ouvrages équestres pour le Bulletin Critique du Livre Français. (Ministère de la Culture – Bibliothèque nationale)
  • Collaboration régulière à Cheval Magazine et à de nombreuses revues.