école de Dressage de Michel et Catherine Henriquet

Nom ou pseudo :
E-mail :
URL de votre site web :
Ville :
Pays :
Message : *

Messages : 11 à 20
Page : 2
Nombre de messages : 25
 
le 04/01/2015 à 15:24

A 20 ans, jeunes autodidactes reveurs de l'equitation ideale, nous avons eu la chance d'etre acceptes comme spectateurs silencieux du dimanche matin dans cette tribune du manege de Bailly.
Catherine prennait la leçon sur Tintoretto et, nous, nous tendions l'oreille sur les explications que donnait le maitre.
Ma vie equestre fut courte mais toujours guidée par ces leçons.
Ma vie d'homme et de père a été étayé par ces preceptes universels
merci
 
le 01/01/2015 à 21:08

Un maître s'en est allé et nous laisse orphelin de ses recherches et réflexions . A Catherine sa douce épouse de continuer cette éthique philosophique.Projetant de faire un stage à Bailly débutante en dressage quelle ne fût pas ma surprise de recevoir une réponse au fil me demandant une vidéo pour placer mon niveau et orienter ma progression je rencontrais des difficultés avec un jeune cheval.Merci d'avoir été à mon écoute.Hélas les aléas de la vie m'ont privé d'un bel enseignement mais j'ai remplacé mon déplacement aux Ecuries par l'étude studieuse des livres et dvd toutes les réflexions équestres pour aboutir.De l'équitation stricte j'ai pu découvrir la légèreté et l'observation,le travail à pied pas facile seule mais la culture équestre est intense j'eus la chance dans mon cercle de bénéficier de l' encadrement d'un instructeur adepte de Nuno Oliveira aussi hélas au firmament des écuyers qui eut l'humilité d'être élève avec nous lors d'une reprise avec Philippe Karl. La vie nous écarte de nos aspirations et projets reportés mais jamais de nos passions et la belle récompense quant on arrive avec ses chevaux bien harmonisés heureux de nous rendre notre ténacité .Avec humilité le cheval sait nous transmettre le fruit de toutes les réflexions et observations de nos Maîtres qui ont su nous éduquer et instruire sans jamais s'extérioriser de trop de fierté.Toujours en quête d'un détail et sans jamais évincer le plus petit, merci Monsieur Michel Henriquet j'avais tant rêvé de vous rencontrer pour travailler mes nouveaux jeunes chevaux.Vous nous avez montré une disponibilité et une belle présence .Je suis dans la lecture également du travail de Beudant pour l'extérieur puisque c'est mon terrain de jeu seul un rond de longe me sert de support.Vous allez nous manquer - Catherine va poursuivre ce savoir si reconnu à voir ses magnifiques résultats .J'espère pouvoir projeter une visite dans vos écuries pour suivre les leçons de culture équestre .A l'heure des casques et des bombes permettez moi de vous saluer en me décoiffant pour vous souhaiter un beau voyage étoilé de mon attelage.
 
le 27/12/2014 à 21:09

Quelle triste nouvelle ,il nous a quitte je trouve trop tôt .
J'ai pu bénéficier encore de ses compétences cet été toujours avec la même rigueur et le soucis du détail qui prédisposera de la suite de dressage du cheval .
un exemple pour préparer mes changements de pieds, il exigeait que je fasse d'abord mes départs au galop droit sans que le cheval ne se déporte latéralement et sans remonter mes jambes lors des départs en alternant successivement des ferme à ferme .Il m'a fait prendre conscience que le rectitude des hanches lors des changements de pieds en l'air sur ce cheval se joue dans la qualité du départ au galop, alors que je focalisais sur le changement de pieds en l'air .Après ce rappel de sa part j'ai pu exécuter en fin de séance sur la diagonale à chaque main correctement l'exercice et il m'a encourager à peaufiner ce travail pour la séance suivante, ce que je n'aurais plus l'occasion de poursuivre avec lui .
Et la liste est longue sur la multitude de détails qu'il faut acquérir en amont avant d'exécuter un mouvement et il ne manquait pas de le répéter . Pendant mes années à la panetière il m'a toujours dit qu' il faut construire son travail, ne pas travailler au hasard sinon c'est de l'hippomobile et non de l'art .
A travers les anecdotes qu'il nous donnait c'était aussi l'instant de nous cultiver .
J'espère pouvoir continuer dans sa philosophie et transmettre à mes élèves ce goût du détail et de la perfection.
Dans tous les cas il m'a donné ma chance et l'opportunité de venir en France apprendre cette équitation qu'il disait de tradition française .
Merci pour ce grand maître qui définitivement devient une légende, la France à perdu un grand monsieur et j'espère continuer cette quête maintenant par Catherine qui devient la garante , elle a toute l'expertise et le talent .
à bientôt Catherine
 
le 24/12/2014 à 10:59

C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris la disparition de Michel HENRIQUET.Cavalier d'extérieur quelconque la lecture de ses ouvrages il y a 8 ans,ainsi que ses DVD, m'ont fait découvrir ce qu'était réellement l'équitation et ce vers quoi on devait se diriger.Les principes qu'il défendait guident maintenant continuellement ma manière de monter et lorsque je réussis parfois,avec mon cheval, à atteindre une infime partie du but qu'il préconise j'éprouve un plaisir sans pareil.Sa disparition est une perte immense pour l'équitation française dont les médias...n'ont vraiment pas eu conscience!!
Toutes mes pensées pour sa femme Catherine qui saura prolonger son oeuvre unique.
Francis Guilloux membre et ancien trésorier de l'AECE
 
le 19/12/2014 à 16:23

Je me souviens que grâce à ma femme, j'ai découvert le véritable dressage en 2007, en manifestant ma complète ignorance de monsieur HENRIQUET. je me souviens encore du regard d'effroi de ma femme à cette confession, qui dès lors s'est engagée à corriger cette lacune. Depuis, au travers de ses œuvres, tant littéraires que vidéographiques, J'ai découvert également, maître OLIVEIRA, ce qui a profondément bouleversé à jamais mon équitation, notre équitation !

Merci monsieur HENRIQUET !

Mes très sincères condoléances madame HENRIQUET.
 
le 18/12/2014 à 22:22

Jamais je n'oublierai Michel Henriquet. Son immense talent, ses précieux conseils, sa connaissance incroyable de nos partenaires chevaux. Je me rappellerai toujours de cette dernière séance il y a à peine un mois avec Michel et Xamite sur un air de jazz. Que du bonheur. J'ai plus appris en quelques mois, que durant les 20 années précédentes.
Discipline, rigueur et grande humanité.
Il est tellement rare de pouvoir rencontrer une personne ayant un sens aussi poussé de la relation homme/cheval et qui aime autant transmettre son savoir.
Quelle chance d'avoir osé franchir les portes des écuries de Michel et Catherine, avec ma petite lusitanienne. Je me rappellerai toujours l'éclat de rire de Michel lors de la première leçon : les pieds en avant, les fesses en arrière. J'ai tellement appris. Et je compte bien poursuivre ce long chemin équestre.
Merci merci merci pour toutes ces leçons et échanges incroyables.
Mes pensées vous accompagnent Catherine.
     
le 11/12/2014 à 16:49
Les iberiades (Malansac, France)

il était le dernier à nous transmettre ses connaissances équestres apprise des anciens Écuyers, ils les a rejoint nous laissant avec nos envies de savoir.
étant moi même un de ses anciens admirateurs, ayant eu la chance d’être monté avec son Maître, Nuno OLIVEIRA, voila une page de l'équitation française qui se tourne.
Amitié et condoléances à Catherine.
replongeant nous dans sa littérature équestre, MICHEL nous ne t'oublierons pas.
 
Messages : 11 à 20
Page : 2
Nombre de messages : 25